Les origines de l’appareillage électrique

Le premier interrupteur

  • 1881 : La France organise l’exposition internationale d’électricité en consécration à la naissance de l’électrotechnique.
    Avec l’implantation des centrales hydroélectriques, l’éclairage électrique domestique est en plein effervescence et va susciter chez de nombreux ingénieurs en électricité un engouement pour le développement de cette technologie.
  • 1884 : Le premier interrupteur d’éclairage à coupure rapide apparait grâce au génie John Henry Holmes (inventeur et ingénieur électricien) du 19ème.
    Il fonde avec son frère Théodore en 1883 une entreprise de fabrication spécialisée dans les premiers moteurs, dynamos, commutateurs et éclairage. Précoce de l’éclairage électrique, ils installent dans la maison de leur père à Newcastle le premier interrupteur électrique.
    Breveté en 1884 en Grande-Bretagne et aux États-Unis, cette technologie de rupture rapide améliore radicalement la technologie de commutation antérieure écartant ainsi davantage le risque d’incendie.
    A cette époque où l’électricité domestique fait son apparition, les matières utilisées dans la fabrication d’appareillage électrique sont principalement le Bois (du buis et de l’os pour certaines pièces comme les boutons) et le métal (cuivre et le laiton).

Lumière sur les matières

 

La Galalithe

Du grec gala (lait) lithos(pierre), la galalithe est une matière dure formée à base de lait connus pour ses vertus biodégradable, antiallergique, antistatique et représente en 1920 une alternative d’énergie renouvelable afin de réduire l’impact environnemental causé par les plastiques issus du pétrole (les énergies fossiles)
Le bioplastique est le matériau roi de l’époque du « tout-jetable » et la galalithe contribue ainsi à diminuer la consommation de plastique non biodégradable.

La Bakélite

Apparut en 1930, la Bakélite est le premier plastique fait de polymère synthétique. Cette résine à base de formol et de poudre de bois permet une haute résistance à la chaleur et à la haute température. En vogue, elle est principalement utilisée dans l’isolation de l’appareillage électrique.

la porcelaine

La porcelaine est une céramique fine et translucide qui chauffée à plus de 1200 degrés est un isolant des plus efficace.
En 1940, avec le développement de l’électricité, plusieurs manufactures émergent et se spécialisent dans la fabrication de matériel électrique (interrupteur, prise, appliques murales…) c’est le cas de l’entreprise Legrand, leader mondial.
Les propriétés isolantes de la porcelaine sont prisées par l’ensemble des fournisseurs de l’appareillage électrique car non conducteur et esthétique, la porcelaine fait de ce secteur de production industrielle un marché en plein essor.

Les matières dans le courant du design

Si l’éclairage domestique prend son envol pour améliorer le confort des foyers, l’interrupteur est l’un des objets contemporains du 21ème siècle les plus sollicités en matière de design.
La bakélite étant la matière la plus utilisé pour les interrupteurs et les prises électriques, dans les années 60, l’arrivée des matières techno-polymère de l’industrie chimique va venir bouleverser l’ensemble du marché des constructeurs d’appareillage électrique.
Les matières synthétiques, thermodurcissables sont moins coûteuses et moins complexes.
Dans les années 1970, la priorité est à l’amélioration du système de sécurité notamment sur les prises électriques pour les enfants afin d’éviter les accidents de la vie quotidienne.
Matière Lumière, spécialisé dans l’excellence de l’appareillage électrique haut de gamme propose deux collections pour deux niveaux de fabrication :

Les matières synthétiques démocratisent l’électricité domestique et invite les fournisseurs d’’appareillages électriques à se concentrer sur l’importance du design et de la fonctionnalité des appareils électroménager plutôt que sur la matière.

Matière-lumière, fabricant d’appareillage électrique haut de gamme est spécialisé dans la fabrication d’interrupteurs et de prises électriques en laiton et en inox.
La création d’une collection d’appareillages électriques haut de gamme n’est pas seulement l’apanage de la technologie, elle doit également intégrée les aspects relatifs au design pour devenir aussi singulière que pure par ses lignes et ses matières.
“Entrez dans la lumière, nous faisons parler la matière !”